Le Maire remet les premiers Certificats Voltaire

89

Aujourd’hui, au Centre, le Maire de Beausoleil Gérard Spinelli a remis les certificats Voltaire aux huit premiers lauréats, en présence de Sabrina Ferrand, conseiller départemental.

En partenariat avec le Département des Alpes-Maritimes, la Ville de Beausoleil, a mis en place le projet Voltaire en signant une convention de partenariat entre le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) et le Centre de formation AG2V Management en mars 2019.

L’objectif de ce programme social d’accompagnement intitulé « Accompagnement à l’autonomie et à l’insertion par une certification Voltaire pour les primo-arrivants et bénéficiaires du RSA » destiné aux personnes qui ne maîtrisent pas le français, est d’aider ses bénéficiaires à dépasser la barrière de la langue française et valoriser leurs compétences par un certificat reconnu par les employeurs.

Cette nouvelle méthode d’accompagnement est basée sur des entretiens individuels, des cours collectifs et une interaction numérique mise en place par la société AG2V Management. Elle permet de favoriser le retour à l’emploi de personnes en situation d’exclusion ou de décrochage. « Le langage, la facilité et la capacité à s’exprimer, celle d’écrire correctement dans la langue de Voltaire, reste un vecteur essentiel à l’intégration professionnelle et personnelle. 82% des recruteurs sont sensibles à l’orthographe et l’expression écrite des candidats », souligne le maire Gérard Spinelli.

Sur les dix personnes qui ont suivi ce programme, huit ont passé l’examen en janvier et l’ont réussi – deux candidats ayant retrouvé un emploi entre temps et cessé la formation. Ce qui représente 100% de réussite !

 

Le Centre Communal d’Action Sociale de Beausoleil organise en mars une nouvelle session d’une durée de 3 mois. « La prochaine formation sera cette fois-ci ouverte à tous les Beausoleillois, et non plus uniquement aux bénéficiaires du RSA », explique Céline Tavares, directrice du CCAS, qui rappelle que « la maitrise du langage et la compréhension restent partout dans le monde un vecteur de réussite scolaire, professionnelle et personnelle ». Les inscriptions se font à la Maison de l’initiative et des projets.

 

C’est la première fois qu’un tel projet expérimental a été initié et porté par une commune dans le département. Il a d’ailleurs remporté le trophée des adhérents de l’UNCCAS et un chèque de 5000 € lors du congrès annuel organisé en octobre à Amiens.