marguerite rovello, infiermière au riviera palace  (collection jean-paul bascoul)

 

Internet réserve parfois de belles surprises aux collectionneurs et aux archivistes : c’est ainsi, qu’en 2013, M. Jean Paul Bascoul, collectionneur passionné de Beausoleil, Monaco et environs, a mis à notre disposition, une fois numérisées, un ensemble de cartes photos dénichées sur la Toile.

Il s’agit de photos des blessés et équipes médicales prises au Riviera Palace, luxueux hôtel érigé, en 1898, pour le compte de la Compagnie des Grands Hôtels, filiale de la Compagnie Internationale des Wagons-Lits, par Georges-Paul Chedanne. Dès le début des hostilités, comme de nombreux hôtels de la Riviera, il transformé en hôpital militaire sous le nom d’hôpital complémentaire n°18 et compte 400 lits.

La correspondance découverte par M. Bascoul s’adresse en particulier à une jeune infirmière, Mlle Marguerite Rovello, présente sur chaque cliché ou presque : les anciens convalescents du Riviera Palace la remercie des bons soins prodigués. Elle est un des membres d’un personnel nombreux et dévoué placé sous la direction du médecin aide-major Ernest Caillaud, chirurgien et chef de service à l’hôpital Prince Albert de Monaco, assisté des docteurs Audoly, adjoint de Camille Blanc, Gastaldi, Ladreyt et Corniglion. Le pharmacien major Ardisson, les infirmiers et aides-soignants de l’Armée et de la Croix Rouge complètent le corps médical. Des dames bénévoles les secondent, parmi elles, la princesse Charlotte Grimaldi de Monaco.

Selon les registres de l’Armée, 1767 militaires seront admis au Riviera Palace de son ouverture au 11 janvier 1916, jour de la dernière admission

Malheureusement, le nom de notre infirmière n’apparait pas dans les listes détenues par les archives municipales. Nous faisons donc appel à vous pour en savoir un peu plus sur Marguerite Rovello.

L’ensemble extraordinaire réuni par M. Bascoul est visible sur son blog Monaco4ever : une longue promenade à travers notre histoire. Bonne découverte !